Entretien avec Peio Gaillard

Quand Peio Gaillard ne passe pas la nuit en bivouac autour de l’Ossau à tourner des vidéos ou faire des time laps, c’est qu’il nous régale de ses magnifiques photos de ride au pied de l’Ossau avec son équipe. Ossalois, pyrénéen, amoureux des montagnes et des grands espaces, Péio nous offre depuis quelques temps ses plus beaux clichés autour du Pic qui l’a vu grandir et qui fait partie intégrante de son quotidien. Dans cet entretien, Péio nous parle des montagnes, pics et sommets qui entourent l’Ossau. Plongeon au cœur de ses spots préférés.

Péio, quelle a été ta première rencontre avec l’Ossau ?
randonnee-nuit-etoilesJe ne m’en souviens pas vraiment, j’ai toujours eu l’impression que ce sommet, ce massif, faisait partie intégrante de mon quotidien… Mes parents étant très attachés à ce secteur, nous tournions beaucoup dans le coin été comme hiver. J’ai des photos de moi à 3 ans du côté d’Ayous et de Pombie. Ma première ascension ? Comme tout le monde dans la famille, un grand cérémonial… Bivouac à Pombie, départ avec la nuit, ascension de la première cheminée au lever du jour pour être les premiers au sommet. Descente en galopant, et arrêt au refuge du Caf à Gabas pour un Coca partagé avec Dodu (guide ami de la famille décédé aujourd’hui) qui m’a littéralement nourri d’anecdotes piquantes sur la vallée… J’avais 6 ou 7 ans et je « buvais » ses paroles. Je m’aperçois que ces ambiances de départ à la frontale, d’ascensions, et de discussions interminables ont façonné ma façon d’aborder la montagne.

Pour toi qu’est-ce qu’évoque l’Ossau en quelques mots?
Pour moi, l’Ossau au-delà d’un sommet majestueux, c’est avant tout un territoire auquel je suis profondement attaché. Certes l’Ossau est, aux yeux de tout le monde, LE sommet majestueux symbole d’une vallée… Pour moi, l’Ossau c’est avant tout des secteurs « satellites », des noms qui résonnent et qui évoquent tellement de choses : Moundhels, Chérue, Saoubiste, las grabetos, etc… L’ossau est également à mes yeux une montagne humaine, avec des bergers, des gardiens de refuges, des guides qui ont fait et font l’identité de l’Ossau…

Peio en télémark

Quel a été ton plus beau voyage autour de l’Ossau ?
Mon plus beau voyage autour de l’Ossau ? Difficile à dire…Il y a tellement de choses qui s’entremêlent… J’ai quand même comme souvenir mon premier passage en hiver à skis, du côté de Moundelhs et du cirque de l’Embaradère. Pénétrer l’hiver dans ce cirque, où l’on se sent d’un coup si petit face à l’immensité de la paroi. Nous avions eu des conditions incroyables, 40cm de poudreuse, pas une trace, et une descente d’anthologie jusqu’à Gabas. Le genre de sortie qui marque. Depuis j’y reviens chaque année avec le même plaisir.

Et ton moins bon souvenir ?
Je n’ai pas vraiment de mauvais souvenirs reliés à l’Ossau, j’ai toujours réussi à ressortir des éléments positifs des sorties les plus hasardeuses.

Peio, si l’Ossau n’existait pas, qu’est ce qu’il faudrait faire ?
J’aurai pu te dire « qu’il faudrait l’inventer… », mais non je ne vois pas les choses comme cela. Nous avons la chance d’avoir une vallée qui regorge d’endroits plus sauvages et plus beaux les uns que les autres. Se balader sur le piémont du côté du Jaout ou des Montagnons d’Iseye, le massif de Sesques, le Gourzy, le secteur de Soques, bref quand on y réfléchit, on réalise que l’on a, dans cette vallée, un potentiel de balades sans limite. Le tout c’est d’être là-haut, de découvrir encore et toujours, que ce soit en marchant, en grimpant, à skis ou en vtt. Il faut s’imprégner de l’élément et l’on s’aperçoit que même lorsque les conditions ne sont pas forcément là, il y a toujours des choses incroyables à découvrir. Maintenant, je t’avoue que je suis vraiment heureux de pouvoir graviter dans cette vallée, et de constater que, où que je sois l’Ossau garde un œil bienveillant sur nous…

Présentation de Peio Gaillard :

Accompagnateur en montagne et photographe,  j’arpente la montagne depuis mon plus jeune âge. Que ce soit à pieds, à skis ou en vtt, j’essaye au fil de mes pérégrinations d’approfondir au jour le jour mes connaissances du milieu montagne.  Après plus de quinze ans d’accompagnements en montagne, je collabore aujourd’hui à différents magazines outdoor (Respyr, Ski rando Mag, la Montagne et l’Alpinisme) et au Comité Départemental du Tourisme 64.

Depuis 2007, je participe avec des amis à l’animation d’un site internet, La Timuzapata, ayant pour vocation la mise en valeur des activités de pleine nature dans les Pyrénées (ski de rando, Snowboard, Télémark, randonnée pédestre, escalade, vtt, etc.) 

 

 

Écrit par Corinne Crabé-Permal, directrice de l'office de tourisme de Laruns/Artouste.
Accompagnée de mots et de rythmes pour décrire les couleurs de la nature, je vous emmène à la rencontre de cette vallée et de ses habitants.

Filed under:Rencontres || Tagged under:
Author:

Leave a comment
bienvenue_carnets_ossau

Laruns Artouste sur Facebook

ossau_info sur twitter

Ils ont aimé