Un 15 août au plus profond des racines ossaloises

Retour sur les fêtes qui ont marqué l’été à Laruns. Ceux qui se sont déplacés pour célébrer le 15 août conserveront longtemps en mémoire les couleurs chatoyantes des costumes ossalois et les chants puissants des hommes et des femmes. Certains ont déjà fait la promesse de revenir l’an prochain. Quelques instantanés d’une fête pas comme les autres.

Coudes serrés, chants à l’unisson, regards tendus vers l’autre. Cercles d’amitiés, de solidarité ; les ossalois se ressourcent dans la ferveur de la foule qui a envahi les halles de Laruns ce lundi à l’heure de l’apéritif pour chanter ensemble les joies et les peines d’une vie en territoire de montagne. Au milieu, ils sont peu nombreux à ne faire qu’écouter mais ceux-là aussi vibrent. Une énergie qui ressemble à nulle autre se répand sous ces halles. Le bourg de Laruns célèbre ses fêtes patronales et tous les Larunsois d’ici et d’ailleurs sont revenus au village pour replonger dans leurs racines.

La tradition à Laruns n’est pas un vain mot. Du fin fond de la péninsule ibérique, de Paris ou Bordeaux, rares sont les habitants du pays qui n’ont pas répondu à l’appel. S’ils reviennent un jour dans l’année, c’est celui-là. La transmission permet d’ailleurs le maintien des traditions culturelles.

En 2011, alors que les cultures locales ont de plus en plus de mal à survivre, ce petit village ossalois de 1400 habitants au pied du Pic du Midi d’Ossau nous prouve par sa ferveur, son attachement aux racines qu’il est possible de maintenir son identité. Durant trois jours, le bourg de Laruns a vibré autour de valeurs ancestrales de solidarité, de partage et d’amitié qui continuent à ressouder cette population aux liens culturels forts.

Les chants entonnés ce long week-end parlaient d’amour, de vie, de mort. Les musiciens ossalois munis d’instruments de musique traditionnels, flûtes, tambourins à cordes et accordéon se sont relayés permettant à de nombreux jeunes venus danser autour du « Taoulet » de s’exercer aux branles, sauts et d’affirmer leur besoin de conserver et maintenir cette culture transmise. Les aubades ossaloises et le passe-rue ont symbolisé ces moments forts qui ont irrigué le bourg cette journée du 15 août. D’en haut du Bialé, autour du « taoulet », sous les halles ou dans les rues de Laruns, la tradition a pris le pas et a rythmé l’esprit des fêtes. Ceux qui y ont participé peuvent témoigner qu’ici les fêtes ne ressemblent à nulle autre.

Écrit par Corinne Crabé-Permal, directrice de l'office de tourisme de Laruns/Artouste.
Accompagnée de mots et de rythmes pour décrire les couleurs de la nature, je vous emmène à la rencontre de cette vallée et de ses habitants.

Filed under:CultureEvènements || Tagged under:
Author:

Leave a comment
bienvenue_carnets_ossau

Laruns Artouste sur Facebook

ossau_info sur twitter

Ils ont aimé